© Marie Elaine Lalonde

BIOME,

2012

Biome: Du latin bio (« vie ») « Un biome est un ensemble d'écosystèmes caractéristique d'une aire biogéographique et nommé à partir de la végétation et des espèces animales qui y prédominent et y sont adaptées. Il est l'expression des conditions écologiques du lieu à l'échelle régionale ou continentale ».


Sorte d’organisme avec sa structure fonctionnelle, le biome est en soi une cosmogonie avec ses caractéristiques propres; sa temporalité, son espace, sa plénitude. C’est pour ainsi dire un monde dans un autre monde. La série -biome- est une exploration de paysages vue de l’intérieur qui tend à dévoiler métaphoriquement les échanges discrets entre les corps vivants et leur site.

L’ensemble de l’exposition suggère de vastes territoires hydrographiques par le dévoilement des structures physionomiques de diverses matières organiques numérisées; (pétales, fleurs, semences, feuilles, racines, insectes). Il en résulte un herbier cosmogonique dont l’énumération nous révèle l'apparence de mondes en devenir; des univers clos en état de flottement. 

Naviguant entre l’infiniment petit et l’infiniment grand, une double lecture du paysage s’impose. Les structures se rattrapent, se rétractent, s’influencent. Gouvernée par cet échange incessant, l’origine de la formation des corps s’éclipse, laissant au passage qu’un seul mouvement d’ensemble. Ainsi, la série –biome- suggère la vision de ce que l’on pourrait nommé « l’osmose du paysage » .